Le programme des Master Class de 2022

Les Master Class sont limités à 100 places maximum :  entrée uniquement avec le badge spécifique Master Class, 2 personnes par structure.

LES DISCRIMINATIONS LIÉES À L’ÂGE ET LA PERCEPTION DU VIEILLISSEMENT : LA FRANCE, MAUVAISE ÉLÈVE ?
MC1
11H30 12H30

Cette conférence, organisée par le Gérontopôle AURA et la Chaire Santé des Aînés de l’Université Jean Monnet vise à mettre en lumière les origines, les formes et les conséquences des discriminations liées à l’âge (l’âgisme) sur la santé globale des personnes. Des formes d’âgisme bienveillant sont particulièrement présentes dans les soins, ainsi il s’agira également de mettre en lumière l’âgisme véhiculé par les soignants et ses conséquences sur la santé. Les intervenants, chercheurs en sciences humaines et sociales, ouvriront les débats sur les manières de lutter contre l’âgisme.
En partenariat avec Aésio Santé et Atouts Prévention.

Intervenante : Jessica GUYOT
PhD sciences de l’éducation, chargée de recherche à la Chaire Santé des Aînés, Université Jean Monnet, Saint-Etienne
Intervenante : Pauline GOUTTEFARDE
Doctorante au Gérontopôle AURA et à la Chaire Santé des Aînés, Université Jean Monnet, Saint-Etienne
AVANT DE BRÛLER LE CONCEPT DE L’EHPAD…
MC2
11H30 12H30

Après une crise sanitaire qui n’a pas manqué de relever les limites de l’hébergement pour séniors dans les médias, le couteau s’est à nouveau enfoncé dans la plaie avec la sortie du livre « Les Fossoyeurs » et les pratiques scandaleuses qu’il dénonce et attribue à certains groupes d’EHPAD.
Ce que la presse et les lanceurs d’alertes diront rarement, parce qu’ils n’en savent rien, c’est que l’équation à résoudre pour garantir un projet d’hébergement et de soins de qualité est très compliquée, que le nombre de facteurs qui entrent en jeu est considérable, que personne n’est à l’abri du faux pas... même avec les meilleures intentions. Dès lors, comment porter un projet d’établissement pour séniors en l’orientant résolument vers la qualité de vie tant pour celui qui y habite que celui qui y travaille ? Des EPHAD belges se sont lancés dans ce défi depuis quelques années, avec succès. Ces institutions se sont réinventées pour se transformer en véritables lieux de vie. Changement de structure, de culture, de pratiques… pour l’épanouissement des résidents, des familles et des équipes. Le propos entend dévoiler le parcours de ces établissements, non pas comme un énième success case soit disant atteignable en un claquement de doigts, mais comme une métamorphose faite d’étapes successives. Celles-ci les ont amenés à se confronter à leurs habitudes, à dépasser les cadres de références et à proposer des alternatives qui donnent envie.

Intervenant : Christophe CRÉVIEAUX
Conseiller en changement organisationnel et management humain, gestion-naire d’un groupe de maisons de repos, maître de conférences universitaire (FUCaM/UCL) de 2000 à 2018, expert pour le développement du modèle Tübbe en Belgique francophone
Intervenant : Philippe VAN DEN BROECK
Gestionnaire de maisons de repos, coach et accompagnateur dans la mise en place du modèle Tübbe en Belgique francophone
L’EHPAD, ENTRE LIEU DE VIE ET LIEU DE SOINS
MC3
14H00 15H00

Etre et rester un véritable lieu de vie représente plus que jamais un enjeu pour les EHPAD, dans le contexte de l’approche domiciliaire, de la réaffirmation de l’attente des personnes âgées de se sentir chez elles quel que soit le lieu où elles résident, d’être libres de leurs choix. L’architecture peut-elle contribuer à réaliser cette ambition, tout en la combinant avec les nécessités du soin et de la sécurité sanitaire ? Comment concevoir des établissements plateformes de services, ouverts sur l’extérieur, intégrant des tiers-lieux utiles au territoire ? Et bénéficier des crédits du plan de relance de l’investissement et du Ségur de la Santé.

Intervenant : Didier CORNILLIAT
Architecte-Programmiste – Cabinet Gérontim
ROBOTS, NOUVELLES TECHNOLOGIES : DOIT-ON SOUHAITER QU’ILS REMPLACENT LES SOIGNANTS UN JOUR ?
MC4
14H00 15H00

« les robots ne peuvent pas remplacer les soignants: en sommes-nous si surs? qu’est ce qui qualifie l’humain versus la technologie face à la personne fragile? qui est performant, aujourd’hui, pour observer et diagnostiquer? Qui traite bien? la vocation existe t’elle encore? pourquoi abandonnons-nous les moments de vie (animations, etc) aux machines? Et si l’humain préparait lui-même sa propre disparition du champ du «prendre soin»...Et si la personne fragile avait intérêt à ce qu’il en soit ainsi ? »

Intervenant : Jean-Marc BLANC
Directeur général de la Fondation i2ml, Institut Méditerranéen des Métiers de la Longévité – Living lab d’Adaptation de la société au vieillissement, Nîmes/Toulouse Métropole
LA PARTICIPATION DES PERSONNES ÂGÉES, C’EST POSSIBLE, EN ÉTABLISSEMENT COMME À DOMICILE !
MC5
15H30 16H30

La consultation et la participation des personnes âgées aux décisions qui les concernent est de plus en plus d’actualité. Si tout le monde s’accorde à penser que cet aspect de notre exercice professionnel est fondamental, force est de constater qu’il peut s’avérer difficile à mettre en œuvre dans un quotidien en tension. Pour autant, des expériences organisationnelles existent et favorisent le déploiement de formes de participation tout au long de l’année, au bénéficie des personnes âgées comme des professionnels.

Intervenant : Romain GIZOLME
Directeur AD-PA
MÉDECIN COORDONNATEUR DE L’EHPAD, RÉSISTER OU TRANSGRESSER ?
MC6
15H30 16H30

Depuis la définition du modèle de l’EHPAD il y a plus de 20 ans, le métier de médecin coordonnateur est l’un des métiers qui a le plus évolué. De la coordination des soins à la prévention de l’avancée en âge autour d’une plateforme de services, en passant par l’évaluation gériatrique, la prescription en situation exceptionnelle, la gestion des risques, en particulier infectieux, les actions de prévention,… les missions du médecin coordonnateur ont souvent progressé en situation de crise : contention ? prescription ? prévention ? isolement infectieux ? vaccination… Lorsque des logiques contradictoires s’affrontent, le médecin coordonateur reste le garant d’une démarche de prise en soin éthique conforme à son engagement hippocratique, au risque parfois d’être perçu comme résistant, voire transgressif…

Intervenant : Docteur Gaël DUREL
Gériatre – Médecin coordonnateur en EHPAD – Tinteniac (35) Président MCoor (Association Nationale des Médecins Coordonnateurs en EHPAD)

INVITATION GRATUITE SUR INSCRIPTION

POUR L’OBTENTION DE VOTRE BADGE, IL SUFFIT DE :

Vous inscrire et inscrire votre personnel grâce à notre formulaire.

S'INSCRIRE